Le management

Bonjour à vous, qui lisez cet article. Dans la continuité du premier article sur l’intégration dans une équipe, nous allons parler ici de management. Vous y trouverez quelques éléments afin de vous aider à identifier ceux qui vous correspondent le mieux et pour lesquels vous évoluerez sereinement.

Pour cela nous vous proposons d’abord de voir les différents devoirs du manager. Nous vous présenterons par la suite un exercice d’analyse de soi afin d’identifier vos environnements optimums en fusionnant ces informations.

Reconnaître un management qui nous convient

Le rôle du manager

Avant de savoir quels sont les types de management qui nous conviennent, il est important de connaître le rôle du manager. Premièrement, celui-ci n’a pas forcément pour seule mission de manager. Dans les petites entreprises, votre manager peut être votre supérieur, voire même votre patron dans des très petites entreprises (TPE). Dans tous les cas, son rôle est le même : 

Créer une équipe

Cela commence par le recrutement des différents membres, en prenant en compte le caractère et la complémentarité de chacun. En fonction du type de management, le manager peut solliciter ou non les membres déjà présents lors du recrutement. Par exemple avec une rencontre entre le candidat et un ou plusieurs employés autour d’un pot, déjeuner, ou autre.

Ensuite vient bien-sûr l’intégration. Il ne s’agit pas de recruter quelqu’un et de le laisser à ses tâches juste après, mais plutôt de l’accompagner pour assurer une bonne prise de poste. Cela permet aussi au nouveau membre de se sentir accueilli, favorisant une bonne cohésion d’équipe. Celle-ci pourra être nourrie par différents évènements comme les team-building.
Enfin, le manager doit gérer les potentiels conflits dans son équipe. Pour cela il va assurer une communication entre chaque partie, et trouver des solutions aux problématiques rencontrées.

Maintenir la motivation

En effet, le manager ne peut pas la créer, n’étant pas dans la tête de son équipe. La germination de la motivation est propre à chacun, d’où l’importance du recrutement pour s’assurer qu’elle soit présente en début de mission. Par contre, le manager doit faire son possible pour garder la motivation au beau fixe. Pour cela, il va écouter les besoins de son équipe, établir des objectifs avec chacun des membres, faire des retours réguliers et instaurer une politique de reconnaissance. Il doit aussi s’assurer du bon environnement de travail de son équipe. L’espace où ils passeront la plupart de leur temps est primordial. D’une part parce qu’il doit répondre à leur besoin fonctionnel, et d’autre part parce qu’ils doivent s’y sentir à l’aise. Par exemple, si chacun dispose d’un espace personnel, ils peuvent ajouter leur touche de décoration. Ils peuvent également être mis à contribution lors de l’aménagement des espaces de travail. 

Déléguer les tâches

Enfin, un manager a aussi pour mission d’étudier les différentes tâches à réaliser afin de savoir quelle personne devra travailler dessus et pour quelle durée. Il devra alors suivre l’évolution du travail effectué, et le réorganiser si des problèmes apparaissent.

Connaître sa méthode de travail

Maintenant que nous en savons plus sur le rôle du manager, il est aussi important d’étudier nos besoins et envies propres. De cette façon, nous saurons quels types de management nous convient, et quels sont ceux à fuir.

Travail en équipe

Dans tout travail, il y a interaction avec autrui, mais celles-ci peuvent être de formes très diverses. Entre travailler seul en communiquant soi-même avec des clients, travailler dans une petite équipe avec chaque partie ayant des rôles différents, ou une équipe avec des profils similaires dans un grand groupe, la manière de travailler et de manager ne sont pas du tout les mêmes.

En travaillant seul, vous serez votre propre manager. Dans une équipe en petite entreprise, les personnes de votre équipe ne partageront pas forcément vos connaissances. Il se peut que vous soyez la seule personne technique, ou la seule dans votre domaine. Donc même en ayant un manager, celui-ci ne suivra votre travail que de loin, et se focalisera plus sur les résultats et deadlines. Cela procure une autonomie et entraîne plus de responsabilités. Dans un grand groupe, les membres de votre équipe auront des connaissances proches des vôtres, l’entraide y est donc favorisée et votre manager pourra vous aiguiller plus précisément.

Qu’est-ce qui vous motive ?

Le sujet étant ici celui du management, nous allons supposer que vous serez motivé lors de votre embauche. Comme nous l’avons dit précédemment, le rôle du manager est de faire son possible pour que cette motivation perdure. Pour savoir si un management vous convient, il faut d’abord que vous vous demandiez : Qu’est-ce qui me motive ? Quelles attitudes me tirent vers le haut / bas ?

Par exemple, est-ce que vous êtes plus motivé et enclin à travailler lorsqu’une personne vous met de la pression ? Ou à l’inverse, êtes-vous très efficace lorsqu’il n’y a personne sur votre dos ? Vous pouvez aussi vous demander si vous préférez avoir un manager qui ne connait pas grand-chose à votre domaine fonctionnel (donc qui vous laisse plus d’autonomie et de responsabilités) ou avoir un manager dont les connaissances se rapprochent des vôtres, et qui peut vous soutenir, vous aiguiller si vous rencontrez des obstacles.

De la même façon, questionnez-vous sur la manière dont vous appréciez les feedbacks. Certaines personnes auront besoin de retours réguliers sur leur travail, d’autres préfèrent avoir des points plus espacés afin de se sentir plus libres. Certains auront un gain de motivation lorsqu’un manager les caressera dans le sens du poil et les encouragera, alors que d’autres seront lassés par ce genre d’approche et préféreront un manager avec une communication plus sèche et franche.

Implication

Enfin, il faut aussi réfléchir à l’implication que nous recherchons lors de la délégation des tâches. La tendance managériale actuelle est de responsabiliser de plus en plus les employés, c’est-à-dire de leur donner autonomie et force de décision dans leur organisation. Cette méthode de travail peut convenir à certains, qui aiment se sentir impliqués et avoir la possibilité de s’exprimer sur ce qu’ils souhaitent faire et sous quels délais. Cela peut renforcer le sentiment d’appartenance et ainsi créer un esprit d’entreprise plus fort. D’autres vont être plus à l’aise avec moins de responsabilités, satisfaits de ne pouvoir se préoccuper que de leurs tâches et non de leur organisation.

Les signes qu’un management nous convient / ne nous convient pas

Connaissant le rôle du manager et la méthode de travail qui nous convient le mieux, il ne reste plus qu’à recouper ces informations pour savoir si un management nous convient. Étudiez la manière dont le manager remplit son rôle et comparez cela avec votre méthode de travail. Il est toujours préférable de faire cette analyse avant d’entrer dans une équipe. Cela permet de savoir si la méthode de management appliquée nous convient et d’accepter ou non une mission / un poste. Cependant, il est difficile de bien cerner un environnement dans lequel nous n’avons pas encore travaillé. C’est pourquoi, tout au long d’une mission, il faut se questionner sur notre accord avec le management appliqué et essayer de corriger les potentielles déviances observées. Si ce travail est fait en continu, en communiquant avec votre manager, les désaccords qui peuvent paraître mineurs vont se résoudre avant de se transformer en gros problèmes. Dans le cas contraire, un effet “boule de neige” peut se produire au point où le management qui nous paraissait convenable, s’est transformé en un environnement insupportable.

Pré-embauche

Comme vu dans l’article « S’intégrer dans une équipe », l’entretien d’embauche est une phase importante pour étudier l’espace de travail, l’ambiance, ou encore la manière de communiquer des employés. Ce sont des reflets directs du management appliqué. Des équipes en open-space ou en laboratoire ne vont pas avoir la même façon de travailler ensemble, de même entre une équipe dans une très petite et une grande entreprise. Les suivis ne vont pas être les mêmes. Si vous préférez avoir de la liberté dans votre travail et de l’autonomie, une équipe qui organise des comptes rendus journaliers avec des managers qui suivent de près le travail des employés, n’est peut-être pas faite pour vous. Si par contre, vous avez du mal à vous organiser et que vous préférez avoir quelqu’un pour vous soutenir quotidiennement, ce serait un environnement approprié. Donc n’hésitez pas à poser des questions sur le management appliqué lors d’un entretien. Ce qui est encore plus vrai lorsque vous ne pouvez pas voir de vous-même les espaces de travail et les manières de travailler ou communiquer, comme dans un entretien à distance.

Post-embauche

Une fois votre manager attitré, la communication avec celui-ci est primordiale. Son rôle est de vous suivre et de vous donner le meilleur environnement de travail possible, donc n’ayez surtout pas peur de remonter les choses qui vous conviennent ou qui ne vous conviennent pas. Même si c’est son rôle, il reste humain et ne peut pas deviner ce que vous ne lui dites pas. Par exemple, si vous trouvez que vous n’avez pas assez de retour sur votre travail, ou que celui-ci se résume à critiquer ce qui ne va pas sans reconnaître ce qui est bien, demandez un point de 30 minutes avec lui. Expliquez calmement votre ressenti et votre point de vue dès les premiers questionnements, évitant de faire perdurer ce mal être. Nous insistons sur les termes « ressenti » et « point de vue ». N’accusez ou ne jugez pas le travail des autres, y compris celui du manager, au risque de braquer les différents partis et de tuer toute communication. Cela est toujours plus difficile sur un problème qui perdure, que l’on traîne depuis un certain temps et qui, de ce fait, influence notre rapport aux autres. En parler dès le début peut même faire ressortir des problèmes sous-jacents non encore repérés, et de les corriger avant qu’ils ne provoquent des insatisfactions.

Enfin, un management parfait est un environnement où on ne se pose pas de questions. Un management qui nous convient, lui, est un management où on nous écoute et qui évolue avec nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *